film éternelle adaline

film éternelle adaline réalisé par : Lee Toland Krieger

Distribution : Blake Lively Michiel Huisman Kathy Baker Amanda Crew Harrison Ford Ellen Burstyn

Genre : Drame Romantique

Classement : Général

Durée : 1h54

Qualité : Numérique

Avec une histoire fantastique, il faut laisser toute logique au vestiaire. Et le scénario de Éternelle Adaline est suffisamment bien ficelé pour qu’on embarque sans problème.

Quand on rencontre Adaline Bowman (Blake Lively) pour la première fois, elle est un peu parano. Elle a un appartement dans le quartier chinois de San Francisco, travaille à la bibliothèque de la ville, n’a pas d’amis et semble au mieux distante, au pire froide et détachée. Son histoire, on la découvre peu à peu, lorsqu’elle est chargée de numériser des archives à la bibliothèque. Elle est née dans une famille aisée de San Francisco et a eu un début de vie somme toute normale.

C’est à la suite d’un accident de voiture qu’il lui est arrivé quelque chose d’inexplicable: elle a cessé de vieillir. Son existence est donc modifiée du tout au tout, elle doit se cacher, changer d’identité régulièrement, empêcher quiconque de découvrir son secret et ne peut plus se lier à qui que ce soit. Sa seule amie -qu’elle ne voit qu’une fois par an?– une pianiste aveugle, incapable de constater l’absence de changements physiques d’Adaline. Un jour, elle fait la connaissance d’Ellis (Michiel Huisman), un jeune entrepreneur, de qui elle tombe profondément amoureuse.

Avec une telle histoire, il aurait été extrêmement facile pour la production de rater leur coup. Or, il n’en est rien. C’est grâce, tout d’abord, au scénario. L’inclusion d’une voix hors champ est la bienvenue. Le ton légèrement humoristique du texte ne gâche rien, bien au contraire. Les dialogues sont habiles, ceux du personnage d’Adaline ne versent jamais dans le cliché.

Autre atout de ce film fantastique, la distribution. Porté par Blake Lively –dont le talent n’est plus à démontrer après des productions telles que Sauvages ou l’excellent The Private Lives of Pippa Lee, que je vous conseille vivement-, le long métrage de 110 minutes ne sombre jamais dans le ridicule.

Ellen Burstyn en Flemming, la fille d’Adaline, est parfaitement crédible, tout comme Harrison Ford en ancien amoureux de la jeune femme. Et Michiel Huisman (Le trône de fer et Orphan Black) ne jure pas dans cette liste de bons acteurs; je doute d’ailleurs fortement qu’Éternelle Adaline soit aussi bon sans ce casting de choix.

Et enfin, tant la réalisation que l’aspect visuel du film (costumes –les vêtements portés par Blake Lively sont magnifiques-, accessoires, décors) contribuent à créer une ambiance magique qui fait qu’on ne s’ennuie pas une seconde et qu’on adhère à la proposition malgré quelques ficelles cousues de fil blanc (la traque du FBI notamment).

Oui, Éternelle Adaline s’impose donc comme un divertissement de qualité et comme un drame romantique (qui ne fait pas pleurer, merci à l’équipe de ne pas être tombée dans cette recette facile) qu’on prend plaisir à voir. Chapeau.

 

Concours liés a cette page

LA NEWSLETTER DU GRATUIT

Soyez les premiers à profiter des derniers
concours gratuits au Québec
concours gratuits
Arrow