gala des oliviers 2015

gala des oliviers 2015 : Le Gala Les OLIVIER, un événement annuel produit par l’APIH, vient souligner et récompenser publiquement le travail des artistes et des artisans œuvrant dans le milieu de l’humour. Cette activité tient une place de choix parmi celles organisées par l’APIH dans le but de faire la promotion de l’industrie de l’humour, de contribuer à son développement et de faire connaître les jeunes artistes, qu’ils soient auteurs, metteurs en scène ou humoristes.

Découvrez les points forts et ceux qui nous ont davantage déçus de la soirée récompensant le talent chez les humoristes québécois.

LES BONS COUPS :

– Nommer Phil Roy comme « hôtesse » de la soirée.
– Réunir Cathy Gauthier et Mariana Mazza dans un numéro sur l’« assagissement » de Gauthier depuis le début de sa carrière.
D’ailleurs l’une des meilleures blagues de la soirée en a découlé : « Toi tu es comme un fan de four; c’est lorsque tu l’arrêtes après une heure que tu réalises que c’était ça la chose qui te gossait depuis si longtemps! », a lancé Cathy Gauthier à sa coprésentatrice, encouragée par l’hilarité de la foule.
– Les imitations très personnelles de Dominic Paquet et de Philippe Bond des nommés dans la catégorie : Spectacle le plus populaire de l’année.
– L’hommage à Gilles Latulippe au cours duquel une artiste de cirque, qui dansait accrochée à un tissu, s’est effondrée dans le piano, puis fut secourue par Dominic et Martin, déguisés en infirmiers, alors qu’Ima chantait, inébranlable.
– Alex Nevsky qui est invité sur scène afin de reprendre les remerciements cafouillards qu’il a livrés à l’ADISQ pour démontrer aux humoristes quoi NE PAS faire au micro. L’auteur-compositeur-interprète a, à la fin de son discours, été frappé violemment par une guitare tenue par Phil Roy. Un moment plein de malaise et délicieux.
– Katherine Levac qui déclare, en recevant son prix pour Découverte de l’année, qu’elle c’était au-delà de ses attentes : pas juste le prix, sa vie aussi en général.
– Philippe Laprise et Mario Tessier en représentants du Club social des humoristes. Un numéro original et divinement cinglant.

LES MOINS BONS COUPS :

– L’introduction décousue de Laurent Paquin avec ses danseuses de cabaret et sa chorale d’enfants qu’il encourage à quitter la scène une minute après leur arrivée, stipulant que son gala – sur la franchise – ne commencerait pas ainsi.
– Mike Ward et Sugar Sammy, qui ont voulu être aussi grinçants que possible, mais qui ont livré des blagues qui n’étaient pas à la hauteur de leur réputation.
– Simon Leblanc à qui on demande d’aller mettre une tenue plus appropriée pour présenter le prix de Découverte de l’année et qui revient quelques dizaines de minutes plus tard avec les vêtements de Phil Roy n’était pas, non plus, aussi efficace qu’espéré.
– Le numéro entre Rachid Badouri et Laurent Paquin, à la fin du gala, manquait de conviction.
– Les quelques plans de caméra mal cadrés qui dévoilaient les nombreux sièges vides au fond de la salle n’étaient pas très attirants non plus.

 

Concours liés a cette page

LA NEWSLETTER DU GRATUIT

Soyez les premiers à profiter des derniers
concours gratuits au Québec
concours gratuits
Arrow